Charlie Hebdo : la solution

     Les évènements de "Charlie Hebdo" sont de même origine et de même but que ceux du "11 Septembre 2001" et de bien d'autres entre les deux.

     Suite au 11 Septembre a été créé, sous l'approbation de l'opinion générale, le "patriot act" une procédure arbitraire pour pouvoir tout contrôler sur Internet notamment, en prétendant qu'il s'agissait de contrôler les risques terroristes alors que dans les faits, 99 % des actions ont été faites dans un but commercial. Tout le monde le sait, mais cela continue.

    Entre le 11 Septembre et Charlie Hebdo, de nombreuses guerres ont été faites contre des "jihadistes" qui ne sont que des mercenaires payés, armés et conditionnés pour faire la guerre au nom d'Allah et en réalité, pour l'argent et employés par les vendeurs d'armes.

A qui profite le crime ? C'est là la seule et bonne question à se poser.

     Comme dans tous les cas, ces actions profitent aux vendeurs d'armes.
La vente d'arme constitue sur la planète, l'organisation la plus lucrative qui soit. Imaginez, si les guerres n'existaient plus, que feraient les fabricants d'armes ? Alors avec un tel budget, leur seul et unique investissement consiste a payer les partis politiques, c'est ce qu'ils font aux USA notamment, et à organiser discrètement des attentats un peu partout sur la planète, discrètement bien sûr, pour ce qui est de l'organisation, mais spectaculaire pour ce qui est de l'effet spectacle désiré (décapitation). Ceci pour maintenir un climat d'insécurité, susciter le sentiment d'injustice, et donner l'envie de réaction par les armes, rapidement et massivement.

      Pour ce qui est des chiffres, sachez que sur les 20 premiers vendeurs d'armes au monde, 13 sont américains. Que leur chiffre d'affaire individuel voisine les 40 milliards de dollars. Et que parmi les incohérences, Israèl dont la capitale "Jérusalem" signifie littéralement "cité de la paix", vend autant d'armes que les Italiens, y compris aux pays arabes comme en Asie. L'intérêt personnel se moque bien de l'intérêt collectif, quel que soit le pays. 

     Comme pour le 11 septembre, le scénario de Charlie Hebdo est truffé d'incohérences.
La carte d'identité d'un auteur oubliée sur la banquette arrière.
Un second attentat sans rapport avec le premier en même temps.
Une revendication de l'attentat au nom d'un homme qui est mort depuis 3 ans.
Une vidéo soit disant prise après la prise d'otage et diffusée sur internet. Croyez vous que dans des circonstances de fuite, l'auteur ai eu l'idée de faire une vidéo et la capacité de la faire diffuser ? Etait-il question de surdoué ?
etc etc.

     La solution existe et c'est la seule efficace. Elle est indiquée avec toutes les explications complémentaires dans le livre "Révélations". Car ce n'est pas fini, il y aura encore bon nombre d'attentats programmés tant qu'elle ne sera pas mise en application. C'est au peuple de demander qu'elle soit mise en pratique, car les gouvernants sont ligotés par ces grosses fortunes qui manipulent et abusent de l'humanité.

     Il nous faut adopter une nouvelle déclaration des droits de l'homme, une déclaration des droits de l'humanité qui concerne le droit de SURVIE de l'humanité, et à ce titre qui élimine tous les abus possibles qui menacent cette survie. Abus qui sont toujours d'origine personnelle, car les intérêts personnels vont à l'encontre de l'intérêt collectif dans une société comme la nôtre où actuellement c'est encore l'argent qui est prépondérant sur l'amour.

     Voici donc ce que l'on doit demander et obtenir, si l'on veut arrêter une bonne fois pour toute, tous ces actes de violence programmés.

DECLARATION des DROITS de l’HUMANITE.

Préambule.
   Considérant que les incidences des techniques inventées par l’homme, occasionnent un risque de plus en plus considérable, mettant en danger la survie même de l’humanité.
   Considérant que l’état de l’évolution des technologies militaires, dont peuvent se doter chaque pays, chaque organisation, et chaque personne, présente en cas d’utilisation, un risque majeur préjudiciable à la survie de l’humanité.
   Considérant que l’intérêt personnel, sans contrôle, de chaque humain, peut aller à l’encontre de l’intérêt collectif de l’humanité et peut menacer sa survie.
   L’ensemble des peuples constituant l’Humanité, admettent qu’il est devenu nécessaire qu’aux droits individuels de l’homme s’ajoute la notion de droits collectifs ou de droits de l’humanité. Ils adoptent et s’engagent à mettre en pratique l’ensemble des articles suivant, constituant la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité.

Article 1 : L’humanité a le droit de survivre et le devoir de prendre les mesures pour assurer sa survie.

Article 2 : L’humanité cherche à se regrouper sous toutes les formes, afin de prendre les mesures nécessaires pour éviter tous les risques pouvant affecter sa survie future.

Article 3 : L’humanité n’utilise que la voie pacifique et intellectuelle pour régler ses conflits. Elle n’impose rien par la force et ne l’utilisera, si nécessité, que pour protéger sa survie.

Article 4 : L’humanité bannit la fabrication et l’utilisation d’armes individuelles et d’armes de destruction massive.

Article 5 : Les armes destinées à tuer, constituent un risque majeur pour la survie de l’humanité. Leur fabrication et vente ne peuvent pas être gérées par des services privés, mais uniquement par les services publics représentant les humains. La survie des hommes ne peut aucunement constituer un intérêt financier privé. Toute fabrication d’armes pour tuer, à titre privé, est considérée comme crime contre l’humanité.

Article 6 : L’humanité s’engage à assurer le minimum vital, en nourriture, logement et santé, de tous les êtres humains, sur toute la planète afin que chacun puisse survivre sans être contraint d’utiliser le vol ou la violence. Elle utilise à cette fin l’économie réalisée par l’arrêt des armements fabriqués.

Article 7 : L’humanité protège la survie de sa planète en régulant et arrêtant toutes activités reconnues préjudiciables, notamment celles qui occasionnent l’extinction des espèces vivantes, y compris végétales et animales et celles qui contribuent à diminuer les chances de survie de l’homme, tel que la pollution, la déforestation ou l’épuisement des ressources.
 .../...
Article 11 : L’humanité ne peut survivre qu’en respectant les principes individuels de liberté et d’égalité de ses membres.
Les femmes et les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits, quelles que soient leurs races, religions et croyances. Aucune philosophie ni tradition ne peuvent s’y opposer justement.
-  Chacun est libre de ses pensées, paroles et actions, de ses opinions spirituelles et politiques. Il peut les exercer librement, dans la limite des libertés des autres.
- Tous sont égaux devant la loi. Nul ne peut être privé de liberté sans raison d’intérêt public, décidée collectivement et reconnue légalement.
- Chacun a le droit à la propriété, et nul ne peut en être arbitrairement privé.
- Chaque Etat ne peut être gouverné et administré que démocratiquement. Chacun de ses membres, peut accéder aux fonctions publiques de l’état, en raison de ses facultés.
- Chacun a le droit à l’éducation gratuite et neutre, et au minimum vital en nourriture, logement et soins.


.....etc...   Voir le livre "Révélations - Apocalypse"